Y’a d’la joie

Sur l’air de Y’a d’la joie de Charles Trenet, 1936,
Paroles des Voix Rebelles, janvier 2011

Y a d’la joie, bonjour, bonjour les Voix Rebelles !
Ya d’la joie, elles chantent par-dessus les toits,
Y a d’la joie, elles se trémoussent dans les violettes,
Ya d’la joie, partout y a d’la joie.
Et les femmes ? Elles détricotent les uniformes,
Et les femmes ? Elles déshabillent les surmois,
Et les femmes ? Elles cassent les rôles et les cass’roles,
Ya d’la joie, partout y a d’la joie.

Faut nous dépêcher de pêcher des péchés,
Des péchés tout rouges, tout ronds et savoureux.
Faut nous dépêtrer des patrons, des patries,
Des patriarcats et de tout ce qui s’ensuit.
Sorcières, dynamite et tue-mouches amanites,
Mitonnons les mythes chez Gaia et Lilith.
On a renvoyé les Adams dans les pommes,
Les Eves délurées jouissent de leur royaume.

Le P’tit Chap’ron rouge a dévoré le loup,
La Belle au Bois dormant drague dans les nuits blanches,
La Belle sans la Bête est partie faire la fête,
Cendrillon prend son pied avec la Petit’ Sirène.
Juliette en goguette enlèv’ son Romeo,
Ophélie enfile son costume de plongée,
Médée a ouvert une école maternelle,
Yseut sans Tristan suit Cassandre radieuse.

Aïcha jette le voile et puis elle met les voiles,
Marianne anarchiste reprend la voix(e) publique,
Rokia et Oumou libèrent de l’excision
Et de leur djembé est née l’émancipation.
Maint’nant au Mexique la terreur est en fuite,
La Diana poursuit les violenteurs de femmes,
En Inde et en Chine, c’est de nouveau la joie,
Sans féminicide, les p’tites filles font la loi

Nathalie Le Mel (1827-1921)Diana ( ?), féministe mexicaine, originaire de la ville de Ciudad Juárez au Nord du Mexique. Dans cette ville proche de la frontière des USA et aux mains des narcotrafiquants, 4000 femmes ont été violées, torturées et assassinées ou disparues depuis 1993. Les autorités mexicaines, comme la police locale et la justice, nient le phénomène au lieu de le combattre. En 2005, un conducteur de bus condamné pour 8 meurtres est libéré en appel. Les chauffeurs sont souvent accusés d’agressions sexuelles par les ouvrières travaillant de nuit dans les manufactures états-uniennes installées près de la frontière. En 2013, une femme d’une cinquantaine d’années se faisant appeler « Diana, la chasseuse de chauffeurs » tue par balles deux conducteurs de bus pour venger les femmes de Ciudad Juárez.

Voir « Y’a d’la joie »

https://lesvoixrebelleschansonsfeministes.wordpress.com

Publicités
Cet article, publié dans Chansons, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s