La Femme libre

Sur un air populaire du 18ème siècle,
Paroles de Maurice Boukay, 1896

Monsieur Chaumette, au club lançait
Ce propos de calibre :
« Est-il bête ce Condorcet
Qui veut la femme libre !
Molière avait cent fois raison,
La faridondaine, la faridondon,
Qu’elle tricote ! Ça suffit ! Biribi,
A la façon de Barbari, mon ami. »

Bonaparte, qui vint après,
Leur fit ce monologue :
« Toute femme instruite, à peu près,
N’est qu’une idéologue.
Il faut la mettre à Charenton,
La faridondaine, la faridondon,
Qu’elle fabrique des conscrits ! Biribi,
A la façon de Barbari, mon ami. »

En 48, on reparla,
— Il faut bien que l’on cause —
« Puisque nous y sommes, procla-
Proclamons quelque chose :
Les droits de la femme ! Allons donc !
La faridondaine, la faridondon,
Les droits de l’homme, ça suffit ! Biribi,
A la façon de Barbari, mon ami. »

En 1900, nos bons bourgeois
Remontent sur la table :
« Mesdames, vous avez des droits,
Ça, c’est incontestable !
Mais quant à l’application,
La faridondaine, la faridondon,
N’en parlons pas pour aujourd’hui ! Biribi,
A la façon de Barbari, mon ami. »

« Vous travaillez, c’est entendu,
Vous méritez salaire.
Travailler n’est pas défendu
A la femme. Au contraire !
Mais le salaire, qu’en fait-on ?
La faridondaine, la faridondon,
Ce sera pour votre mari. Biribi,
A la façon de Barbari, mon ami. »

« Vous voulez le droit conjugal
Réciproque en ménage.
Vous réclamez le droit légal
De porter témoignage.
La chambre l’accorde. C’est bon.
La faridondaine, la faridondon,
Mais le Sénat répond : Nenni ! Biribi,
A la façon de Barbari, mon ami. »

« Vous réclamez, contre un brevet,
Une place ou tout comme.
Parbleu ! si ma tante en avait,
Elle serait un homme !
L’homme est roi. Pour lui tout est bon,
La faridondaine, la faridondon,
Excepté les enfants qu’il fit. Biribi,
A la façon de Barbari, mon ami. »

Enfin, mesdames, voulez-vous
Trancher tous ces problèmes ?
Ne comptez jamais (entre nous),
Jamais que sur vous-mêmes.
Portez culotte, sans façon,
La faridondaine, la faridondon,
Portez le bonnet rouge aussi ! Biribi,
A la façon de Barbari, mon ami.

https://lesvoixrebelleschansonsfeministes.wordpress.com

Publicités
Cet article, publié dans Chansons, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s