Chanson contre le viol


Explications


Air de la chanson :

Musique de la chanson « La Comtessa » , composée par Paolo Pietrangeli (compositeur et guitariste italien)en 1968, chantée parfois par Giovanna Marini. Cette chanson a été faite en souvenir des grèves des étudiants révolutionnaires,« gauchistes » de l’Université de Rome qui se sont opposés dangereusement à la police en 1968 et pour critiquer les patrons capitalistes.

Paroles :

Paroles du groupe de femmes de Marseille « La Serpilière »en 1976. Dénonciation de la guerre et de tous les viols légalisés, du mari au patron, cette chanson critique aussi les hommes révolutionnaires qui ne comprennent pas la révolte des femmes . Les femmes qui « disent non à la fatalité ! »sont aussi subversives qu’eux en s’attaquant au patriarcat et luttent par et pour elles même, c’est avec leurs propres forces qu’elles se libéreront. Il est logique que « La Serpillière » ait repris ce chant de lutte dans ces années 70 ou le MLF proche des militants d’extrême gauche, s’en démarquait pour affirmer la spécificité du combat féministe. Les VR ont mis ce texte à leur répertoire bien que le récitatif ne soit pas facile à chanter, elles l’entonnent en particulier dans les manifestations contre les violences faites aux femmes , surtout le 25 novembre lors de la journée internationale contre les violences faites aux femmes.

Chanson contre le viol

Sur l’air italien de la Comtessa, de Paolo Pietrangeli, 1966, paroles du groupe des femmes de Marseille « La Serpillère », 1976

Au cœur du Vietnam, à la fin de l’hiver,
Des centaines de femmes survivaient à la guerre.
Les GI’s sont arrivés, les ont toutes violées,
Torturées, massacrées ; c’était à My Lai.
Moi je dis que ces viols ne sont pas fatalité,
Mais sont enseignés dans toutes les armées,
Dans toutes les armées de notre société :
Fascistes au Chili, Français en Algérie.

Refrain :
Nous, femmes, nous disons : non à la fatalité !
Nous, femmes, nous disons : non au viol légalisé!
Victimes d’un ordre que nous )
Subissons, )
Victimes d’un ordre que nous )
Changerons. ) bis

Le sang des femmes qui sont mortes sans un rêve,
La mémoire des corps, mutilés par centaines,
Diront mieux que toi )
la colère qui monte, )
Parleront mieux que toi )
de la révolution. ) bis



Au cœur de leur chambre, à la fin du jour,
Des centaines de femmes font quand même l’amour.
Comment le désirer quand on est fatiguée ?
On ne peut refuser, quand on est mariée !
Je dis que c’est du viol, très bien dissimulé,
Et que celui qui viole est lui-même abusé.
Ce devoir conjugué, tous les samedis soir,
Cette misère dans le noir, est-ce fatalité ?

Refrain :
Nous, femmes, nous disons : non à la fatalité !
Nous, femmes, nous disons : non au viol légalisé!
Victimes d’un ordre que nous )
Subissons, )
Victimes d’un ordre que nous )
Changerons. ) bis

La vie des femmes qui mourront sans un rêve,
La mémoire des corps résignés à l’extrême,
Diront, mieux que toi, )
la colère qui monte, )
Parleront, mieux que toi, )
de la révolution ! ) bis

Au cœur des usines, au fond des ateliers,
Des centaines de femmes travaillent, épuisées.
Et pour l’augmentation, faut pas faire la fière,
C’est dans le lit du patron qu’il faut régler l’affaire !
Je dis que c’est du viol, tout à fait intégré,
Dans les cadences folles de tant d’ateliers.
Si le droit de cuissage date du Moyen-Age,
Il est toujours vivant dans nos chaînes maintenant!

Refrain :
Nous, femmes, nous disons : non à la fatalité !
Nous, femmes, nous disons : non au viol légalisé!
Victimes d’un ordre que nous )
Subissons, )
Victimes d’un ordre que nous )
Changerons. ) bis

La peur des femmes qui mourront sans un rêve,
La honte des corps qui se louent et s’achètent,
Diront, mieux que toi, )
la colère qui monte, )
Parleront, mieux que toi, )
de la révolution ! ) bis

Le jour viendra où nous imposerons nos rêves,
Le jour viendra où nous briserons nos chaînes.
Demain tu verras )
entre nos mains une arme, )
Arme que nous forgeons : )
c’est la lutte des femmes. ) bis

https://lesvoixrebelleschansonsfeministes.wordpress.com

Publicités
Cet article, publié dans Chansons, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s