La carmagnole des femmes


Explications


Air de la chanson :

Chant révolutionnaire dont le nom vient du gilet porté par les hommes du peuple à Paris pendant la révolution de 1789 ou de la ville italienne de Carmagnolat ou d’un air marseillais. Les paroles écrites en 1792 sont d’un anonyme dont certaines sources disent que ce pourrait être une femme, car la chanson s’adresse à la reine Marie Antoinette et non au roi Louis XVI . Cet air a servi de timbre à de très nombreux autres chants de revendication , par exemple la chanson anarchiste de Sébastien Faure ,« La Ravachole »à la fin du 19éme siècle. Il y a d’autres textes féministes des années 70 sur cet air, en particulier sur le thème de l’avortement.

Paroles :

Paroles d’Emmanuelle Huret, Raphaelle Legrand et Nicole Savey (qui venaient de créer les Voix rebelles) écrites en juin 2000 pour la manif de la Marche Mondiale des Femmes à Paris, le 18 juin 2000 et pour évoquer les réussites du mouvement des femmes mais la nécessité de continuer la lutte, même en dansant. Les VR participaient place de la République à l’animation d’un rassemblement pour les femmes immigrées et réfugiées politiques. Des femmes d’Algérie, de plusieurs autres pays d’Afrique et de Belgique ont chanté cette Carmagnole des femmes avec les Voix Rebelles.

La carmagnole des femmes

Sur l’air de La Carmagnole, chanson révolutionnaire anonyme, 1792, paroles d’Emmanuelle Huret, Raphaëlle Legrand, Nicole Savey, 17 juin 2000, place de la République, Paris, 1ère apparition des Voix Rebelles en public.

La mère Boutin avait juré ) bis
De nous empêcher d’avorter, ) bis
Mais le coup a manqué !
Nous gardons l’IVG.

Refrain :
Dansons la carmagnole,
Et puis luttons, et puis luttons !
Dansons la carmagnole
Pour notre libération !

Chevènement avait juré ) bis
De tout’s nous régulariser ) bis
Mais il nous a trompées !
Nous restons sans papiers.

Un jour l’ONU avait dit ) bis
Que la guerre ce serait fini : ) bis
Dans les conflits armés,
Femmes, nous sommes violées.

Les intégristes de tous bords ) bis
Veulent le pouvoir )
sur nos corps. ) bis
Mais il faut résister,
Pour notre dignité.

Les homophobes avaient juré ) bis
De nous empêcher )
d’nous pacser. ) bis
Mais le coup a manqué,
Et nous nous sommes aimées.

https://lesvoixrebelleschansonsfeministes.wordpress.com

Publicités
Cet article, publié dans Chansons, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s