La Bastille des féministes

Sur l’air de Nini Peau d’chien d’Aristide Bruant, 1889, paroles des Voix Rebelles, 12 mars 2005, lors du Village des Femmes à la Bastille

Refrain :
A la Bastille,
On aime bien les féministes,
Chantantes, militantes et pas chiantes.
On aime bien, qui ça ?
Les Voix Rebelles, où ça ?
A la Bastille!

Quand elle était p’tite,
Son père lui disait :
Tu s’ras pas ministre,
Faudrait pas rêver !
Elle est d’venue grande,
Elle s’est dessalée.
Le pouvoir à prendre,
S’en est emparée !

Elle est magistrate,
A un grand chapeau,
Elle est chirurgienne,
Dans les hôpitaux.
Elle est astronaute,
Pour voir si là-haut
Y’aurait par hasard
Un lieu sans machos !

La preneuse de son,
C’est une féministe,
Elle enr’gistre tout,
C’est une vraie artiste.
Après elle diffuse
Les cris des opprimées
Et la joie de celles
Qui se sont libérées.

La vulcanologue,
Elle jette au feu
Les burkas, les voiles
Foulards religieux.
La chauffeuse de bus
Va nous emmener
Dans les terr’s nouvelles
D’la sororité.

https://lesvoixrebelleschansonsfeministes.wordpress.com

Publicités
Cet article, publié dans Chansons, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s